"Actu projet" : Paris Habitat communique sur le projet LCPC

Début mars 2012, Paris Habitat se fend d'un communiqué concernant le projet de restructuration du Laboratoire Central des Ponts et Chaussées. Intitulé "Actu projet", le document donne quelques informations :

Editorial
Votre quartier se transforme !
Vous en avez sans doute entendu parler : le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées va quitter Paris pour de nouveaux locaux dans la métropole parisienne. C'est une décision de l'Etat.
Son site actuel, dont le périmètre est délimité par le boulevard Lefebvre, l'avenue AIbert-Bartholomé, l'avenue de la Porte-de-Plaisance et la rue André-Theuriet dans le 15e arrondissement de Paris, fait l'objet d'un projet ambitieux de transformation.
Ce bien, comme l'ensemble des propriétés foncières et immobilières de l'Etat désaffectées ou qui n'ont plus d'usage, est, comme le veut la loi ENL (Engagement National pour le Logement) de 2006, mobilisé pour construire des logements familiaux dont les besoins se font criants, notamment à Paris.
Logements, entreprise, commerces de proximité, équipement public, le programme prévu est le fruit d'un travail avec l'Etat pour permettre la création de nouveaux logements mais aussi d'un équipement pour la petite enfance, de commerces, de parkings résidentiels et de locaux d'activité pour implanter des emplois. Ce projet ambitieux a pour objectif de dynamiser votre quartier et mettre en valeur ses atouts. Cet « Actu Projet » vous informera au fur et à mesure de l'avancement du projet.

Signé par Hélène Schwoerer, directrice de la programmation et de la stratégie et Christine Hugues, directrice territoriale.

Un quartier en devenir
Une implantation stratégique sur le boulevard Lefebvre, le long de la nouvelle ligne de tramway et à côte du parc Georges-Brassens et du square du docteur-Calmette... Votre quartier présente de nombreux atouts qui imposent une grande attention dans l'élaboration de ce nouveau projet.
Après les travaux de voirie au 1-3, avenue de la Porte-Brancion, l'amélioration du stationnement avec la création de 35 places de parking au 32-42, avenue Albert-Bartholomé, les travaux de réhabilitation des 1035 logements de l'ensemble des Périchaux, le projet de restructuration des voûtes au 119, boulevard Lefebvre, et le soutien aux projets de développement local, tels que le jardin partagé, la fête des Périchaux, ou encore le rallye-découverte du quartier Brancion / Georges-Brassens, ce nouveau programme s'inscrit dans la continuité des actions déjà soutenues par Paris Habitat-OPH et de la volonté de faire vivre votre quartier.
Ainsi,tenir compte du tissu urbain environnant, enrichir l'offre de places en crèche, de commerces de proximité, de places de stationnement résidentiel, développer l'habitat sont les grands enjeux auxquels s'est attaché Paris Habitat-OPH pour la transformation du site actuel du Laboratoire Central des Ponts et Chaussées.

Un programme ambitieux pour un bâtiment des années trente de qualité.
Le bâtiment principal, siège historique du Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, construit au 58, boulevard Lefebvre en 1936 et 1939 par l'architecte Gabriel Héraud (1866 - 1941) sera réhabilité et abritera l'entreprise Free.
La démolition des bâtiments situés avenue Albert-Bartholomé, avenue de la Porte-de-Plaisance et rue André-Theuriet permettra la création de 151 logements sociaux gérés par Paris Habitat-OPH. Selon le souhait de la ville de Paris, 20% des attributions vont être mobilisées pour répondre aux demandes de mutation des locataires du parc social vivant dans le quartier. Le programme sera complété par la création de 48 logements privés en accession, d'une crèche associative de 40 berceaux, de 34 places de parking supplémentaires pour répondre aux besoins des riverains et de 850 m² de surface commerciale. Par ailleurs, chacun des immeubles construits sera doté de places de parking en sous-sol.
Les premiers travaux de démolition devraient démarrer en fin d'année pour une durée d'environ 9 mois. La livraison est prévue mi-2015.

Cliquer ici pour consulter le document numérisé (format PDF, 4.2 Mo)
Simulations / perspectives

1 : siège historique du Laboratoire Central des Ponts et Chaussées
2 : logements privés en accession à la propriété
3 : logements sociaux


Lecture critique
Ce document présente une tentative de Paris Habitat de justifier ce projet, pourtant si mal né et peu opportun. En retirant les informations sur les rues concernées, et les nombreuses répétitions, que reste-t'il dans ce document ?

  1. 151 nouveaux logements sociaux seront créés et s'ajouteront aux 1717 logements HLM de l'espace géographique autour du Laboratoire, représentant déjà près de 94% du nombre total de logements. Avec ce programme, on passerait à 92 % de logements HLM par rapport à l'ensemble des logements. Pour mémoire, la loi SRU n'espérait que 20% de logements sociaux...
  2. 20% de ces logements seront réservés aux mutations, soit 30 logements, sur les 4043 logements HLM du quartier Brancion-Brassens étudié, bonne chance aux candidats pour obtenir un logement neuf !
  3. 48 logements privés en accession : aucun détail n'est fourni sur les conditions d'accession, ni sur le coût prévu. Dans ce genre d'opérations, il ne faut pas se leurrer, les prix pratiqués sont ceux du marché. Il va d'ailleurs être intéressant de voir quelle étude va permettre de calculer un prix "privé" du logement à cet endroit, où n'existent que quelques bâtiments privés au milieu des barres de HLM ;
  4. crêche associative de 40 berceaux c'est une excellente nouvelle !
  5. installation de Free dans le bâtiment historique conservé outre le fait qu'elle permet à Paris Habitat de financer une partie du projet en vendant le bâtiment à Iliad / Free, il s'agit d'une implantation d'une entreprise de services dans le quartier, la première depuis très longtemps.
  6. 850 m² de surface commerciale / commerces de proximité, ce paragraphe manque cruellement de détails ! De quels commerces parle-t-on ? Il s'agit d'une grande attente des habitants du quartier, accentuée par le développement récent des échoppes communautaires et autres qui remplacent progressivement les commerces de bouche traditionnels (sex-shop Concorde dont la vitrine n'est même plus occultée, boucherie exclusivement Halal ayant remplacé une boucherie traditionnelle - pour tuer dans l'oeuf toute polémique, nous ne sommes pas opposés à la distribution de viande Halal, bien au contraire, mais nous ne pouvons pas ne plus avoir le choix )
  7. soutien aux projets de développement local : jardin partagé (vandalisé), fête des Périchaux (sic) et rallye-découverte du quartier Brancion / Georges Brassens (mais qu'est-ce donc ?), serait-ce une plaisanterie ? Prétend-on développer la vie des 14 000 habitants du quartier avec de tels artifices ?
  8. Perspectives au dos du document Les logements sociaux sont des masses noires de 8 à 11 étages, alors que les logements en accession à la propriété sont blancs (un clin d'oeil au Yin et au Yang ? les méchants et les gentils ?), avec des façades particulièrement austères. Apparemment, un passage piéton sera possible au milieu des immeubles, de quoi proposer un nouveau repaire tranquille pour les trafiquants de drogue du quartier ;
  9. simulation logements sociaux à bien y regarder, la ressemblance est étonnante avec les coques des sous-marins de guerre russes. Même aspect noir et aggressif, mêmes angles cassés, même structure... le projet d'un architecte naval militaire nostalgique ?