violences

Périchaux : des vigiles du GPIS roués de coups dans la nuit du 21 février

Plusieurs membres du GPIS, appelés pour du tapage nocturme rue des Périchaux, ont été roués de coups dans la nuit du 21 février.

En cette fin de journée du 21 février, des vigiles du GPIS - le groupement de sécurité mis en place par les bailleurs sociaux pour veiller à la sécurité des habitants des logements sociaux - effectuent une ronde de surveillance dans le groupe Périchaux, dans le XVème arrondissement. Ils se sont fait littéralement agresser par un groupe de jeunes adultes, dans le hall d'immeuble de l'escalier 11, rue des Périchaux.

Souscrire à RSS - violences